Untitled

25 octobre 2008

Trainspotting Toilets

Ignorer la raison de son existence, ignorer quand tout a commencé et quand tout finira, ignorer le pourquoi, le comment. Consumer sa vie, bruler ses ailes, arracher ses racines. Cracher sur ses principes, piétiner sa douceur, étouffer sa conscience. Vouloir plus, consommer, être excessif, impulsif. Oublier les sentiments, s’en remettre aux émotions, soumettre son esprit à la déraison. Anéhantir le doute, exterminer la décence, étrangler l’inhibition. Vivre pour mourir. Vivre.

« Choose Life »

Crazy

27 mai 2008

Soldier Sister

 

Les partiels, c’est comme mon clavier : ça rend fou. Je voudrais pas dire mais il y en a par ici qui appuient sur le bouton reset avec leur pied… C’est pas comme si Joakim Noah trainait dans les rues à 2 heures du mat’ avec de l’alcool et de la marijuana… C’est pas comme si on a tous déjà vu Kyle bien avant Kyle, mais que personne ne le sait… Pour les ignorants, c’est par ici. Dire que je travaille au Tison, c’est vraiment magique. Dire qu’il ne me reste moins d’une semaine avant ****, c’est pathétique. Heureusement que Robert est là pour sauver cette journée. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin, profitons également de ce bijou. Mais nous on vit comme des gangsters, on va au ghetto et on demande du Rabesandratana (BG BG)… Tout ça pour ça : « Bonjour y0uk, naytaucou vous a envoyé une demande d’amitié », parfois la vie est vraiment injuste. Heureusement que ça consomme et que ça consume! Promis demain je m’y mets sérieusement. Mais que se passe-t-il ? J’ai même changé mon image perso, décidément rien ne va plus par ici. Pour ceux qui s’inquiéteraient plus ou moins pour mon cas, je n’ai qu’une seule réponse : je vais! Où? Là ou le temps n’existe plus : ) Si le train fait tchou tchou, que fait le papillon de lumière ? Il s’éteint. Il se rallume. On l’écrase puis on nettoie la crasse, c’est sale un papillon. Et puis merde, pourquoi autant de retenue? Je vais la kiffer cette putain de vie! Fermons les yeux pour mieux tomber. Camarades collabos, ma personne vous salue!

© Never forget that y0uk’s the best Cool

Inoubliable

11 mai 2008

WC Yann

Il est minuit 19, j’ai envie d’écrire. Flash-back. //Jeudi après-midi, sous une pluie dense, je traverse la ville sur 2 roues à la recherche d’un emploi. Il parait que ce soir c’est la fête. Je suis en retard, comme d’habitude. Aucune importance, ce soir c’est la fête. Après une entrevue inutile et inappropriée, le chemin du retour m’attend. Le bitume défile, je m’ennuie, je songe à l’éventualité d’un accident. Il ne se passe rien. Ma soeur m’interpelle, une 106 blanche m’attend. Mon sac dans le coffre. Ce soir c’est la fête. Quelques visages bien connus, d’autres beaucoup moins. Bonsoir tout le monde. Le temps défile, je m’ennuie, je ne parle pas, je suis seul. Aucune importance, je n’ai pas envie, quelque chose manque. Je lui dis, il n’est pas ravi mais j’annonce une meilleure suite. Il parait que ce soir c’est la fête. Il est temps. Je suis là. Les substances font leur effet, je deviens ce que je peux être. Encore et toujours plus, toujours plus près de la limite. Cette limite que je ne franchirai pas, je le sais. Ma musique, enfin. Là où je suis, il y a du bruit, des lumières. Là où je suis, je ne suis plus seul. Je suis parfait, il le sait. Tant de choses se passent. Quelques oublis. C’est la première fois. 7h11 : il est temps de dormir, le délai est minime. La « nuit » est si courte, le réveil est difficile. Il ne se passe presque rien. Au revoir tout le monde, une 106 blanche m’attend. Je suis « chez moi ». Je ne veux pas. Je donne un cours. Mathématiques. Je m’ennuie. Un train m’attend, je l’attends. Un autre m’attend. Je m’assois. Départ. Je ferme les yeux, j’entends du bruit, j’entends des voix, je m’y crois presque. Mais non. 800 km plus loin, l’arrivée. Une nuit. Une matinée. Les pièces du puzzles s’assemblent doucement. Je hais l’instant. Je suis seul, je le sais. Je n’ai pas envie, quelque chose a changé. Mais plus que jamais, je sais. Je sais qui, je sais quoi, je sais pourquoi. Mais je ne sais pas comment. Je me souviens qu’il a trop bu. Je me souviens qu’elles étaient là. Je me souviens qu’ensemble, nous sommes les meilleurs. Je me souviens que j’ai rarement vécu aussi bon.// Mardi, m’attend. Je n’ai pas envie. Bientôt fini mais insupportable. Tout comme cet écrit. Inutile? Non. Je ne veux plus oublier. Seul ou non, lu ou non, aucune importance. Allons-y. Parce qu’ensemble nous sommes les meilleurs. Il est 2 heures 15, j’avais besoin d’écrire. Tchou tchou fait le train.

Useless

22 avril 2008

Useless

Commençons par la fin : tout va bien. Sachant que tout est inutile par ici, finissons en avec le pourquoi. J’ai l’impression d’écrire pour moi tout seul, et je n’ai pas totalement tort. Mon blog est donc comme moi : inutile. Sachant qu’en ce bas monde rien n’est absolument utile, nous faisons donc partie intégrante de ce joyeux bordel. Moi et mon âme vous remercions. Finissons donc par le commencement : tout va bien.

Be happy and fuck the world

cat. astro. phique.

13 avril 2008

Louis XV

le groupuscule anti-majuscule jamais ne capitule.
mais la vie est rude, nous fuyons vers le Sud.
et nous reviendrons, toujours plus nous.
tommy accompagne au paradis.

s’il fallait mourir demain, m’aimerais tu?
s’il fallait vivre hier, me comprendrais tu?
s’il fallait savoir pour croire, le saurais-je?

see y0u later br0thers.
i come back on april 21st.

Jeune et con

3 février 2008

eye.jpg

J’ai (probablement) raté mes partiels, et fêté cela dignement grâce à (encore) une soirée mémorable, à croire qu’il faudrait dormir toute la journée… Une main brûlée, du pastis (et autres), des artifices, une voiture banalisée, un « tapage nocturne », une « ivresse sur la voie publique », pas de stupéfiants, 2 shérifs déçus! Un dur réveil, un dur voyage et une seconde d’attention qui me sauve la vie ainsi que celle de mon paternel, à croire qu’il faudrait croire en ma bonne étoile… Un entretien d’embauche de 30 secondes, une Vanessa Paradis qui fait honte à la chanson française (play-back ok mais un micro c’est le minimum -_-), un Benjamin Castaldi a.k.a. « Mr Semelles & Sms » fatigant , un samedi énigmatique ^^ Un train, 2 dieux, je me convertis dans la seconde! Sonny Anderson et Christophe Delmotte réunis, à croire que les astres célestes veillaient encore sur moi… Une égalisation à la dernière seconde : ) Mon étoile qui veille sur moi bien plus que B., situation anormale et qui m’est pourtant si banale… Merci pour l’accueil! Bref, attendons jeudi et tout ira mieux, douce nuit remplie de désespoir (je vous jure que ce n’est pas moi!), mentalité acidulée, vidéo apocalyptique, je tairai son nom ^^ Bref, attendons vendredi soir et on se refera plaisir, je finis le visage ensanglanté, la vue brouillée… Bref, attendons samedi, je finis sur les rotules mais enfin satisfait, s’en suit une soirée minable (devant un p.etit c.on) dont je tairais les détails… A croire que j’aime terriblement ma vie.

J’ai enfin réussi à trouver les mots pour le définir (le concept)
« Chroniques nocturnes d’un jeune homme taciturne »
(Il me semble que br0s’ approuvera)

(Sometimes)

20 janvier 2008

y0uk is so funny !

2008 sera l’année des claques… 2 nuits très courtes et une nuit de 35min. me mettent à rude épreuve, tout comme ce zéro récolté grâce à mon (cher) réveil… Les mains qui tremblent, le coeur qui bat, l’esprit ailleurs, merci la caféine, le jus d’orange, le pastis… Un repas au RU, une salle de futsal inondée, merci la fatalité… Une prof de latin effrontée, un prof d’anglais désorienté, des partiels (presque) ratés! 4 soirées ratées en une seule pour « travailler », c’est dur mais assumer rend quelque peu fier (parfois) ^^

Alors (parfois) je m’amuse…
Je voudrais donc vous présenter ma chère et tendre Deborah *, une fashion girl jusqu’au bout des (faux) ongles… Commençons par la raison de notre passion réciproque *, raison immémoriale… Deborah justifie son orthographe défunt par l’affirmation de son amour et son soutien pour les défavorisés *, ce qu’elle a prouvé auparavant en se montrant tellement pudique avec l’argent *. Elle dédicace ensuite Bilouk au terme d’un article magistral * puis nous présente discrètement son amie *, avant de jouer admirablement l’agence matrimoniale *. N’oublions pas de citer cet article tout simplement sublime et à la logique implacable *. Deborah est géniale, elle a même inventé le métro qui circule à ciel ouvert *! Ne trouvant pas le temps de se chercher un surnom, Damien Saez s’en est chargé, le malheureux n’a oublié qu’une lettre… Mais laquelle? J’ai moi-même 2 suggestions mais je laisse votre imagination égayer cette sainte journée ^^

Just gimme the light

11 janvier 2008

Cakes

___________________________________

Encore quelques articles que je ne publierai jamais, je suis pitoyable…
Je reviens d’entre les minables, plus génial que jamais !
Enfin un blog digne de ce nom, il est formidable ^^
Elle me demande des bonnes résolutions…
Etre en retard, faire le tri, te voir…
Du café, du pastis, de l’eau.

Le réveil est long mais la journée sera belle.
Coma idyllique ou amour éthyllique ?
Je rêve de moi et j’adore ça.

___________________________________

Je suis pitoyable, mais je m’aime.

emoticone

Merci

3 janvier 2008

Abstraction

Des fous, des amis, de la musique, de la poussière, de la lumière, des salades, des quiches, des bouteilles, des chips, des clés, une boite aux lettres… Merci. On m’a dit qu’il fallait croire, je préfère savoir, belle leçon… Merci. Pour m’avoir fait rire ou sourire, Merci. Bonne année à tous et à toutes, et j’en oublieQue du bonheur, ça suffira?

Alors c’est reparti… 365 jours à remplir, des centaines d’abrutis à supporter, des coups à prendre, des coups à rendre… Je veux vendre mon âme pour un euro et m’acheter la maison Hamtaro… Je veux que la vie me mette à genoux, que les claques de demain soient plus douloureuses que celles d’hier. Je veux faire pleurer les murs. Je veux que 2008 me fasse souffrir. Je veux que 2009 soit encore pire… Je veux être heureux.

Merci à mes quelques visiteurs,à mes quelques amis, peu nombreux mais les vrais resteront les meilleurs… Moi qui croyais pouvoir tout faire tout seul… J’ai compris!

:)

Yahoo !

15 décembre 2007

Crazy Christmas

- « Parler juste pour parler, refaire le monde avec notre vision décalée » -

Un retour de plus… Mais pourquoi se forcer lorsque sa plume est brisée?
Encore une fois je vous abreuve de brèves futiles et inutiles
Mais après tout, qui va s’en plaindre?

Parait que j’ai l’air jeune, je l’assume…
Mais tout a ses limites, surtout face à un imbécile ^^
[ M. : « C’est pour une photo avec le père Noël? » – y0uk : « Oui » – M. : « Comment tu t’appelles? » - y0uk : « C’est pour Anaëlle » – M. écrit Anaël ] Envie de meurtre

Un carton rouge et 4 matchs de suspension plus tard, retour sur les terrains :)
Une victoire rocambolesque est une victoire quand même ^^
Sachez qu’un idiot averti n’en vaut pas deux

4 mois après l’achat, une guitare en bon état m’attend enfin…
Sachez que je finis rarement mes phrases par un point.
Sachez que j’adore le hors sujet…

- « Vivre simplement pour que d’autres simplement puissent vivre » -

12